1'000 km de réseaux équestres

Grâce au projet Marguerite,les parcours suivants sont en train d’être développés : Franches-Montagnes, Clos-du-Doubs, Ajoie-Ouest, Ajoie-Est, Haut-Plateau & Haute-Sorne, Delémont & Val Terbi, Jura bernois Chasseral, Moutier, Tavannes.

 

 

La réalisation des parcours équestres du projet Marguerite (PDR Projet de développement régional) est soutenue financièrement par l'OFAG et les cantons JU et BE. Leur mise en place est en cours grâce au précieux travail des prestataires agritouristiques, membres de l'Association BeJu Tourisme rural, qui visitent les communes, les bourgeoisies ainsi que chaque exploitation agricole et forestière touchée par le passage de ces réseaux pour obtenir les autorisations de passage et la pose de la signalisation. Le fait de mettre à disposition des cavalières et cavaliers des tracés scrupuleusement étudiés apporte une touche importante de respect à cette magnifique nature que tout un chacun se plaît de découvrir et assure une agréable cohabitation avec les gens de la terre.

 

Grâce au projet Marguerite, les parcours ci-dessous sont en train d'être développés:

 

Les prestataires agritouristiques, comme les hébergements à la ferme avec boxes, les restaurants, les points de vente de produits du terroir pourront bénéficier des retombées économiques du passage des cavaliers. Le projet Marguerite est porté par 6 investisseurs qui ont réalisé de nouvelles infrastructures. Ils sont situés le long des parcours:

 

Des informations complémentaires et l'achat des taxes et cartes équestres sont disponibles sur le site www.re-beju-ch ou auprès de Magali Ackermann, conseillère FAER et coordinatrice du projet Marguerite (magali.ackermann@frij.ch), T 032 545 56 10). 

« De manière générale, le monde agricole nous a accordé un très bon accueil, lors de nos visites pour la signature des conventions et pour réaliser ces réseaux. Nous sommes impressionnés par l’esprit très positif des agriculteurs en lien avec ces réseaux ».

« Ce projet de réseaux équestres s’intègre dans une démarche plus large de promotion du cheval, de la randonnée équestre et de la mise en valeur de l’agritourisme et des produits du terroir dans les régions du Jura et du Jura bernois ».